1. Accueil
  2. »
  3. Océanie
  4. »
  5. Polynésie Française
  6. »
  7. Tetiaroa
  8. » The Brando Resort

The Brando Resort

L’atoll de l’acteur américain Marlon Brando, passé au main de l’opérateur hôtelier Pacific Beachcomber, se transforme en un éco-resort : The Brando, un hôtel sublime entre environnement et luxe .

« Vous êtes un expert en la matière et j’ai besoin de vous pour protéger mon île », tels sont, peu ou prou, les mots que Richard Bailey, président de l’opérateur hôtelier Pacific Beachcomber, entendait ce jour-là en 1999. Au téléphone, l’acteur américain Marlon Brando, le monstre sacré de Sur les quais, L’homme à la peau de serpent et du Parrain... Les fans qui connaissait tout de sa vie publique semblaient aussi connaître sa passion « secrète » : Tetiaroa, cette île de Polynésie française qu’il avait achetée trois ans après avoir tourné Les révoltés du Bounty de Lewis Milestone en 1962.

« Pour moi, le véritable legs de Brando, c’est son île, confie aujourd’hui Richard Bailey. Il y a mis toute son énergie, c’est ce qu’il adorait plus que toute autre chose au monde. » Au fil des années, des liens se tissent entre les deux hommes, l’apprenti hôtelier découvre les ficelles de cette industrie auprès du spécialiste de la Polynésie. Pas étonnant alors de voir qu’au décès de Brando en 2004, ce sera au promoteur Bailey que reviendra le plaisir de développer le site hôtelier de l’île de Tetiaroa qui allait naturellement devenir « The Brando ». « La préoccupation principale de Marlon était la préservation de l’île ; il fallait donc que notre projet s’inscrive le plus discrètement dans son site naturel », précise le président de Pacific Beachcomber. Et pour cela, un véritable arsenal écologique a été déployé pour que le « resort » devienne un lieu à l’énergie 100 % renouvelable utilisant le soleil, un système de climatisation par la mer et un biocarburant de noix de coco pour faire vivre naturellement l’atoll, ses douze petites îles et ses 35 villas, toutes cachées dans la nature (« un autre souhait de l’acteur », précise-t-on). Des villas dessinées par Pierre-Jean Picart qui prennent ainsi le relais pour élever la carte postale au rang d’une réalité plutôt élégante. « Pour moi le luxe ultime est la discrétion », avance l’architecte d’intérieur Gilles Leborgne de l’agence ID. Associés et responsable des travaux de décoration de l’hôtel. Il n’était donc pas question ici d’ostentation démesurée ou d’un dépaysement urbain en pleine jungle, mais plutôt d’un bel équilibre, entre une robinsonnade et un confort chic et moderne de rigueur.

Préférant les tons naturels, l’architecte a donc travaillé sur une gamme parfaite de textures et matériaux luxueux qui correspondent pleinement à la destination. Au sol, c’est un parquet de bambou rétifé qui a été posé tandis que les murs sont plaqués de chêne tissé sur lesquels ont été appliquées quelques reproductions d’œuvres d’art découvertes au Musée de Tahiti et des Îles. Le mobilier a été entièrement dessiné sur mesure pour organiser au mieux ce bel espace dédié à la vie et au mouvement, tout en offrant toutes les commodités de confort et de pratique à des voyageurs venus ici pour quelques jours ou semaines.
Sobres et gracieuses, les villas se dévoilent alors aussi délicatement que la faune et la flore endémiques, devenues aujourd’hui parties prenantes d’une nature pleine de nuances et de subtilités ; cette nature qui reste malgré tout cet affairement quelque peu mercantile, et sans aucun doute comme l’aurait souhaité Brando, la reine de l’atoll de Tetiaroa.

Prix moyen : 2 000.00 €
Contact & Réservation
Adresse :
Onetahi, Tetiaroa, Polynésie Française
Téléphone : +689 40 86 63 00
  
Mes favoris Imprimer la fiche Ajouter aux favoris