1. Accueil
  2. »
  3. Afrique
  4. »
  5. Maroc
  6. »
  7. Marrakech
  8. » Royal Mansour

Royal Mansour

Sept années de réflexion, depuis son ouverture, auront été nécessaires à l’hôtel Royal Mansour de Marrakech, pour redessiner ses jardins et son espace piscine. Découverte d’un lieu à la magie absolue.

Beaucoup de personnes s’y seraient cassées les dents. Le défi était plutôt relevé. Pourtant, le Royal Mansour a discrètement ouvert ses portes en 2010 pour offrir aux yeux du monde ce que le Roi du Maroc, Mohammed VI, avait imaginé : une exposition en bonne et due forme des expertises artisanales du pays, qui démontrent, à ceux qui en doutaient encore, l’habileté ancestrale des maîtres façonniers. Au total, ce furent 1 200 – et parfois jusqu’à 1 500 ! – ouvriers qui, chaque jour, venaient travailler sur l’énorme chantier que fut l’hôtel composé de 53 riads indépendants.
Afin de mettre en marche cette sublime évocation d’un village traditionnel, une médina, qui viendrait tout droit du fin fond des terres marocaines, les hôteliers ont imaginé une multitude d’appareils comme ces étages de services qui permettent au personnel, aussi efficace que discret, d’assister leurs hôtes par des portes dérobées... Luxe et tradition obligent.

Pour ajouter à cette destination, située en plein cœur de la ville de Marrakech, à quelques pas seulement de la Koutoubia, de ses jardins, et de la délicieuse place Jemaa el-Fna – poumon populaire et incontournable de la ville –, les hôteliers ont invité Yannick Alléno à conjuguer art marocain et plaisirs de la gastronomie de haute voltige. Ce fut fait, avec des destriers lancés sur les routes et sentiers du pays, pour s’approprier les recettes de leurs grands-mères. Le résultat, une cuisine délicatement rustique, exquisément campagnarde qui fait redécouvrir, jusqu’aux Marrakchis les plus amateurs, les trésors d’une gastronomie de campagne, oubliés de beaucoup. Pour les autres, Yannick Alléno a ouvert une table française et s’en remet à ce talent qui ne semble jamais lui faire défaut. On y retrouve sa passion des légumes braisés, ses viandes saisies et ses poissons, croisés aux notes sucrées. Les gourmets reconnaîtront l’esprit.
Mais aujourd’hui, l’heure est déjà au changement puisque le Mansour célèbre l’ouverture récente de son jardin. Fini le trop petit bassin d’eau qui faisait un peu sourire ! La place est au jardin composé, entièrement imaginé par le paysagiste espagnol Luis Vallejo. Au programme, un dessin inspiré des jardins marocains, parfois dans une forme transcendée, toujours sublimement végétale. On y retrouve ainsi tous les éléments qui concourent à offrir aux hôtes une oasis de verdure et de paix. Là, les oliviers qui rappellent les jardins historiques de la Ménara (ancien jardin d’oliviers, élaboré en 1147), plus loin, des palmiers qui domptent, un peu, les ondes du soleil, et enfin, la mosaïque des parterres qui évoque les terres cultivées du Royaume. Ajoutez à cela, les senteurs, celles de fleurs d’oranger ou du jasmin et l’esprit commence déjà à vagabonder. Une forme qui se vit aussi au bord de la piscine, cette fois-ci gigantesque, que sept bungalows entourent. Elégants, ces bungalows sont la réponse contemporaine faite au travail d’artisanat du Royal Mansour. Urbains, amplement vitrés, parés de pierres locales, ils accueillent sur deux types de surfaces, un salon, une kitchenette et une pièce d’essayage (45 m2), lorsque les plus grandes (80 m2) abritent aussi un espace pour les repas.

À l’intérieur, le choix a été fait d’habiller ces délicieuses cabanes berbères revisitées en de coquettes habitations : ce seront les poufs de Paola Lenti et les chaises de chez Ethimo, les canapés Minotti, les luminaires signées JSPR ou Catellani & Smith, la console de Jean de Merry, les tables de Bonacina et le miroir éclaté de Mohammed Belgote.

Ne reste plus qu’aux notes de musique de faire le lien entre ces mondes. Ce sera l’œuvre de Béatrice Ardisson de signer l’identité musicale du Royal Mansour et de son jardin, dans l’ambiance d’une médina du Sud frappée par les journées de soleil. Une atmosphère balnéaire, échouée dans un paysage de rêve. Une vie luxueusement aisée qui se déroulerait dans le mirage magnifique d’une oasis des terres du Sud.

Prix moyen : 1 000.00 €
Contact & Réservation
Adresse :
Rue Abou Abbas el sebti،, Marrakech, Maroc
Téléphone : +212 52980-8080
  
  
Mes favoris Imprimer la fiche Ajouter aux favoris

A proximité

Beldi Country Club

Marrakech, Maroc

Le Murano Marrakech

Marrakech, Maroc

Dar Sabra

Marrakech, Maroc

Palais Namaskar

Marrakech, Maroc