1. Accueil
  2. »
  3. Afrique
  4. »
  5. Maroc
  6. »
  7. Marrakech
  8. » Dar Sabra

Dar Sabra

Douar Abiad : en plein coeur de la Palmeraie et l’Atlas en toile de fond, la petite route de terre soulève la poussière sous le regard blasé de quelques dromadaires. Derrière de hauts murs anonymes, l’entrée au Dar Sabra tient déjà de l’exception culturelle.

Un taureau végétal de Richard Di Rosa, des sculptures de A Sun Wu, de Guy de Rougemont, une installation de parallélépipèdes en béton de Michael Warren, un singe facétieux de Mark Brusse accueillent le voyageur, entre pelouse manucurée et jardin d’agaves. Les lettres multicolores de l’Argentin Leopoldo Maler se culbutent en guise d’enseigne : Dar Sabra, la maison de l’agave en V.O. Autant d’œuvres monumentales qui donnent le ton à l’un des plus beaux hôtels du monde. La personnalité du sublime Dar Sabra, installé sur deux hectares plantés de palmiers, d’une centaine d’oliviers, cactées, acacias, poivriers, mimosas... est en totale résonance avec celle de son initiateur, François Chapoutot.

Grand voyageur, amateur et collectionneur d’art contemporain et hôte parfait, il a ici insufflé le cachet unique de ces demeures rarissimes où l’on se sent chez soi, dans un écrin minéral, végétal et aquatique peuplé d’œuvres d’art, qui n’est jamais ostentatoire mais toujours de l’ordre d’une convivialité sincère et raffinée. Parce que François Chapoutot l’esthète a décidé de quitter le stress parisien pour « vivre dans un environnement idéal, allier la zénitude et le confort » entouré de ses trésors africains (monnaies, épées, boucliers), de meubles, d’objets chinés chez les antiquaires, vintage ou design et les faire partager à ses visiteurs, de ses installations muséales à ciel ouvert, épaulé par le critique d’art Gérard Xurigera.

Au commencement, il a fait construire une première villa inspirée par l’architecte mexicain Ricardo Legoretta et décidé de l’ouvrir aux autres. L’hôtel était né, une thébaïde de sept suites à identité personnelle (indienne, marocaine, afghane, asiatique, Art déco...) autour de piscines, des jardins, patio ponctué de sept stèles de Satoru Sato. Deux ans de travaux plus tard, Dar Sabra s’est agrandi de huit grandes suites (80 m2) au confort ultime avec patio privatif et long bassin de nage, un nouveau restaurant ouvert, un pool bar, un spa et un pavillon privé de 140 m2 tout blanc, aérien et qui regarde un étonnant jardin de pierres et une piscine surélevée. Ce deuxième opus, c’est le cabinet d’architecture AW2 de Réda Amalou et Stéphanie Ledoux qui l’a intégré en toute harmonie aux lignes graphiques existantes, avec l’intention que « les invités ne soient pas spectateurs, mais acteurs et participants et surtout en contact permanent avec l’extérieur, dans une approche contemporaine mais aussi une attitude se référant au passé, à la tradition, au patrimoine marocain.» Ainsi les murs extérieurs sont en ciment teinté dans la masse, rose Marrakech, les murs intérieurs revêtus de tadelakt ivoire, d’immenses luminaires d’acier vert réinterprètent une calligraphie ancienne, les escaliers des suites, volontairement étroits, conservent la fraîcheur de l’ombre...

Prix moyen : 200.00 €
Contact & Réservation
Adresse :
Douar Abbiad – La Palmeraie, Marrakech, Maroc
Téléphone : +212 5243 29172
  
Mes favoris Imprimer la fiche Ajouter aux favoris

A proximité

Royal Mansour

Marrakech, Maroc

Beldi Country Club

Marrakech, Maroc

Le Murano Marrakech

Marrakech, Maroc

Palais Namaskar

Marrakech, Maroc